La médecine alternative en quelques mots

La médecine alternative en quelques mots

En vue des effets parfois insuffisants de la médecine traditionnelle, plusieurs Français ont choisi d’opter pour les traitements la médecine alternative. Il s’agit donc d’une médecine complémentaire ou naturelle composée d’un large éventail de méthodes curatives dont les principales approches sont en accord avec les notions physiologiques de la médecine occidentale.

Une médecine naturelle efficace ?

« Les médecines parallèles connaissent aujourd’hui un formidable essor. Devant l’impuissance de la médecine classique, nous sommes de plus en plus nombreux à nous tourner vers ces thérapies douces, plus humaines, plus subtiles qui nous aident à mieux comprendre notre corps. Ces disciplines s’accompagnent d’une remise en question de la conception matérialiste de l’homme et d’une révision de sa façon de vivre » affirmait Dr Janine Fontaine.

La médecine alternative est une médecine naturelle recouvrant plusieurs thérapies alternatives qui sont très différentes de ceux de la médecine conventionnelle, mais qui sont connues et scientifiquement prouvées. La médecine alternative utilise un grand nombre de moyens et de traitements qui ne sont pas acceptés par la médecine traditionnelle, pour autant elle reste encore prisée pour ses vertus naturelles et la fiabilité de ses traitements que l’on parvient à reconnaitre et définir.

Bon à savoir

Si vous choisissez la médecine douce, ne manquez pas d’informer votre neurologue traitant et d’entretenir un contact régulier avec lui.

La médecine holistique

Si la médecine standard définit la santé par l’absence de maladie, la médecine holistique la définit comme étant un état de bien-être physique, mental, et social complet. Pour ses praticiens, les maladies attrapaient les gens, plutôt que les gens attrapent des maladies quand on devient sensible aux germes de la maladie auxquels nous sommes tous constamment exposés. En effet, Les terminologies allopathiques et holistiques de la santé ne sont pas pareilles à l’échelle du diagnostic et du traitement de la maladie.

En médecine traditionnelles les premières causes des maladies sont censées être les pathogènes, les bactéries, les virus et les dérèglements biochimiques. Pour traiter les problèmes, les praticiens recourent à la médication, la chirurgie et les radiations. A contrario, la médecine holistique privilégie la prévention des maladies et le maintien de la santé. Tout déséquilibre peut stresser le corps et causer une maladie. La santé est ainsi perçue comme un équilibre entre les systèmes du corps (mental, émotionnel, spirituel et physique). Pour combattre la maladie, la médecine alternative préconise de nombreuses thérapies pour soutenir les défenses naturelles du corps et rétablir son équilibre. Mais dès qu’une maladie s’installe ou qu’une blessure est faite, le premier instinct de la médecine douce est de trouver des solutions pour renforcer cette résistance naturelle et trouver les agents guérisseurs pour qu’ils puissent agir contre la maladie avec efficience.

Articles similaires