La naturopathie, quoi de mieux que de laisser la nature s’en occuper !

La naturopathie, quoi de mieux que de laisser la nature s’en occuper !

La naturopathie n’est pas une science novice, elle date de l’antiquité de la pure tradition d’Hippocrate, le père de la médecine. Les naturopathes sont donc des généralistes de la santé exerçant l’art de maintenir la santé et spécialistes de l’hygiène de vie. Ils sont censés tirer profits des aliments et des végétaux pour en extraire des remèdes efficaces.

Principes de la naturopathie

Les deux principes cruciaux de la médecine hippocratique et sur lesquels reposent l’action des naturopathes sont « Natura medicatrix », la Nature seule guérit, « Primum non nocere », d’abord ne pas nuire. La priorité consistera à rechercher la cause profonde de la maladie, en suivant la piste des symptômes. L’objectif de la pratique de la naturopathie est de dévoiler les problèmes sous-jacents et de rétablir les fonctions organiques normales en stimulant la capacité de guérison du corps humain.

À l’origine de la notion de « milieu intérieur », dans la tradition des humeurs d’Hippocrate, le grand rival de Pasteur Claude Bernard Bernard (1813-1895) nous assurait que « Le microbe n’est rien, le terrain est tout ». Si Pasteur a annoncé a été suivi d’une médecine allopathique, Bernard a été, quant à lui, suivi par le courant naturopathique.

Plusieurs herbes ont été utilisées efficacement depuis des siècles par diverses civilisations indigènes et ont ainsi aidé au progrès de cette médecine naturelle. Mais les recherches et les études des médecines parallèles se poursuivent aujourd’hui pour continuer à faire valoir les principes scientifiques de celles-ci. Prenons l’exemple du Canadian College of Naturopathic Medicine qui publie ses recherches dans des revues scientifiques consultées par les pairs. Le travail s’effectue souvent en partenariat avec d’autres établissements d’enseignement naturopathique et écoles médicales conventionnelles de partout dans le monde.

Pour devenir naturopathe

Le but d’un naturopathe comme le médecin homéopathe est d’aider ses patients à retrouver une vie saine. Plusieurs centres de formation offrent aux médecins la formation de naturopathe afin de les aider à booster leur aptitude à guérir et à prôner aux patients une hygiène de vie meilleure. Vous pouvez par exemple devenir naturopathe à Paris juste après deux ans de formation.

Voici quelques adresses de centres de formation en naturopathie :

  • AEMN

Académie Européenne des Médecines Naturelles

39 rue de Montreuil 75011 Paris               01 43 73 05 25

  • Association Santé Naturelle et Préventive

Naturopathie, cure BREUSS, cure GERSON

9 rue dabremont, 02880 CUFFIES            06 24 16 50 58

  • FORMATION ALSACIENNE DE NATUROPATHIE

57820 Dannelbourg (secteur strasbourg)

03 87 07 69 36 / 06 98 12 86 07

  • ECOLE PLANTASANTE

Enseignement de Naturopathie et Médecines non conventionnelles

2A rue du Mal Koenig

67210 OBERNAI (à 30km de Strasbourg)

06.70.04.56.23

– Collège Naturopathie Rénovée

Le Moulin des Prés

Route des Sources du Lez

34730 PRADES-LE-LEZ

04.67.55.57.65

L’axe central de la formation en naturopathie est d’initier les médecins à une promotion de la santé de manière à munir le corps d’une faculté innée de se guérir. En dépistant et en supprimant les obstacles au remède, l’organisme sera habilité à s’autoguérir et bénéficier d’une bonne santé.

La prévention de la maladie ou de sa progression est par ailleurs l’un des principes phares de naturopathie. Ainsi les docteurs en naturopathie pourraient travailler avec les patients pour déceler la source de la maladie et traiter tous les facteurs nuisant à leur santé.

Traitement de naturopathie

A l’instar des autres médecines alternatives, les traitements naturopathiques sont hautement personnalisés afin de stimuler l’aptitude innée de chacun à guérir. Chaque patient a sa propre histoire, ses propres antécédents médicaux et génétiques, ses propres habitudes alimentaires, son propre mode de vie et ses propres problèmes de santé. Les patients peuvent aussi participer à l’élaboration de leur programme de santé et prendre des décisions d’auto-traitement efficaces, les aidant à prévenir des problèmes de santé ultérieurs.

Articles similaires