Médecine alternative : entre acceptation et refus

Médecine alternative : entre acceptation et refus

La médecine alternative regroupe de nombreuses spécialités : Acupuncture, ostéopathie, chiropraxie, méditation, phytothérapie, aromathérapie, auriculothérapie, hypnose, sophrologie… qui s’opposent toutes à la médecine allopathique. Mais devant la variété et la richesse de ces disciplines, la médecine alternative est-elle réellement efficace et qu’en dit la science ? Petit tour d’horizon pour vous aider à se décider.

La médecine alternative, une discipline efficace et complémentaire pour la médecine traditionnelle

Le docteur Gérard Leborgne qui a exercé à Neuilly de 1977 à 2003 est l’un des fervents défenseurs des médecines plurielles qui, est parfaitement convaincu de la valeur de ces disciplines. C’est en 1972 que Gérard Leborgne a fait la découverte de l’homéopathie suite à une maladie qui l’a frappé à la fin de son doctorat de médecine. Quand les traitements antibiotiques n’ont donné aucun résultat, il a décidé de découvrir les effets de l’homéopathie, une branche de la médecine naturelle et c’était vraiment efficace ! Ensuite il a pu assister à des consultations d’acupuncture et il a répondu ainsi aux détracteurs de la médecine parallèle « L’homéopathie ça ne se prouve pas, ça s’approuve ». Il nous a dévoilé une recette, celle de la dilution progressive de l’eau de mer qui permet d’enlever les toxines de notre corps provoquées par la pollution ou encore le stress…

Et au cas où ça ne marche pas ? Les médecines naturelles ne font pas mal !

Selon le docteur deux maladies ne peuvent pas être guéries par la médecine traditionnelle ; ce sont le zona et la paralysie faciale. La médecine alternative peut en sus être utilisée en complément de la médecine traditionnelle pour certaines maladies psychiatriques.

D’ailleurs, certaines habitudes qui sont recommandées par les praticiens des médecines douces telles que le jeun périodique, la diminution de la consommation de sel ou encore le bouillon de poireaux pour lessiver l’intestin ont prouvé leur efficacité. C’est ce qui a incité maintes personnes à choisir : l’homéopathie, la médecine holistique, l’acupuncture, la phytothérapie, l’ostéopathie…

La médecine alternative : des traitements qui ne sont pas toujours efficaces

Bien qu’une centaine de médecines alternatives existe et parvient tout de même à nous prouver son efficacité, autant de préjugés viennent ternir ces pratiques et susciter la méfiance des individus à son égard. De plus plusieurs médecins qui ne suivent pas de formation en médecine douce et osent s’aventurer à soigner leurs patients avec des traitements dits naturels. L’inefficacité des soins proposés par certains médecins peut aussi s’avérer inutile et sans effet, la chose qui déçoit les malades et les conduit à revenir à la médication traditionnelle.

Articles similaires