Médecine alternative et médecine conventionnelle, des approches différentes

Médecine alternative et médecine conventionnelle, des approches différentes

Il existe plusieurs branches en médecine : la médecine occidentale, moderne, conventionnelle, mais encore complémentaire, non conventionnelle, traditionnelle, alternative, douce, étrangère…

Devant toutes ces appellations les patients les patients vont hésiter quant au choix de la meilleure solution de guérison. Découvrez les différentes terminologies de certaines branches de la médecine alternative et de la médecine conventionnelle et dans quel cas il serait recommandé d’y recourir.

La médecine conventionnelle

La médecine conventionnelle occidentale est appelée aussi allopathie. Elle s’est imposée au XIXe siècle comme étant la seule solution de guérison. Au fil des années elle a prouvé son efficacité grâce à ses progrès considérables en anesthésie, asepsie, vaccinations, antibiotiques… Voilà pourquoi elle est enseignée et exercé en France et dans tous les autres pays du monde. Toutefois, ces dernières années, elle s’est avérée de plus en plus défaillante, parce qu’elle n’a pas pu trouver des remèdes pour maintes maladies physiques ou psychiatriques.

Les médecines traditionnelles

La médecine traditionnelle repose sur des théories, croyances et expériences propres à une culture bien déterminée. On peut la désigner par médecine douce, alternatives, parallèle, complémentaire, ou non conventionnelle. Elles sont toutes axées sur un éventail de pratiques qui ne sont pas intégrées de manière officielle dans le système de santé principal du pays. Ses méthodes visent à traiter des pathologies infectieuses et chroniques et sont utilisées en complément de la médecine conventionnelle. En France, environ 40% de la population optent pour des médecines alternatives. Plusieurs médecins français ont également introduit cette discipline dans la médecine conventionnelle afin de faire bénéficier leurs patients de ses nombreuses vertus.

L’acupuncture est l’une des composants phares de la médecine traditionnelle chinoise. Elle daterait de plus de 2000. Son principe est basé sur une vision globale de l’être humain qui doit sa bonne santé à l’équilibre des forces du Yin et du Yang, conséquence d’une bonne circulation du « qi », l’énergie vitale. Ainsi les aiguilles dont on se sert sont censées rétablir la bonne circulation du qi. Cette méthode peut calmer les douleurs, les nausées, soulager les troubles fonctionnels, le stress, l’angoisse…

L’homéopathie est une médecine alternative datant de la fin du XVIIIe siècle et elle est bien prisée par les français. Elle repose sur le principe que toute substance capable de provoquer des symptômes chez une personne saine et elle est aussi capable de soigner ces symptômes chez une personne malade. Cela dit qu’il est question de soigner le mal par le mal, mais à toutes petites doses.

Outre ses avantages de soins, la médecine naturelle chez l’homéopathe est aussi remboursée 70% par la Sécurité Sociale et le reste, par les mutuelles. Quant aux médicaments ils sont remboursés à 30%.

Articles similaires