Médecines douces : Pourquoi un tel engouement ?

Médecines douces : Pourquoi un tel engouement ?

La médecine douce est une alternative et complémentaire et non conventionnelle pour désigner certaines pratiques thérapeutiques différentes des méthodes médicinales comme l’allopathie qui est à la base de notre système de santé. Autrement dit, les médecines douces sont les pratiques n’utilisant ni médicament ni molécules chimiques pour soigner. Ces pratiques sont plusieurs, elles s’appuient chacune sur une philosophie particulière. On ne mentionne pas toujours le cbd qui est également considéré et opter par certaines personnes comme médecine douce. Les avis divergent face à tout cela, beaucoup s’inquiètent alors que d’autres sont satisfaits.

Les autres alternatives de la médecine

Il y a ces techniques utilisant la manipulation comme l’ostéopathie, l’étiopathie ou la chiropraxie. Tandis que dans la médecine traditionnelle chinoise il y a l’acupuncture et le shiatsu dont la base est les cinq éléments. On considère aussi l’hypnose, la kinésiologie comme d’autres médecines douces. Il y a aussi les méthodes se basant sur l’utilisation des produits naturels : phytothérapie et l’aromathérapie. Les thérapies du corps et de l’esprit : l’hypnothérapie, la méditation ou la sophrologie. Et enfin la cbc qui est issue de la fleur de chanvre possédant des vertus médicinales multiples, il est une plante hallucinante, cliquez ici. Le cbd est un élément cannabinoïde non psychoactif. Désormais, on constate que ces pratiques sont de plus en plus admises dans le monde professionnel de la santé. D’après les enquêtes, ces médecines alternatives sont beaucoup utilisées afin de mieux supporter le traitement contre le cancer. Il s’agit surtout de lutter contre les effets secondaires du traitement. Or ceux qui ont eu recourt à la médecine alternative jugent leur état meilleur et améliorer, ce qui pousse certaines personnes à continuer la prise et de limiter les risques de rechute.

Pourquoi le cbd comme médecine douce ?

Le Cannabis sativa nous a accompagné depuis des années dans les cordages des voiliers, dans la pâte à papier jusqu’à son utilisation dans le textile et même jusqu’aux engouements concernant ses effets psychotropes. Les Fleurs de CBD offrent un grand potentiel thérapeutique dans l’organisme, mais aussi dans le traitement de nombreuses pathologies. Il est évident qu’il faut se renseigner sur la posologie, les formes de traitement et son usage possibles. Il faudrait aussi voir les possibilités et les moyens d’extraction du cbd provenant de la fleur de cbd. Si le cannabis reste interdit ou strictement réglementé dans certains pays, le chanvre, lui, est prometteur dans l’avenir grâce à ces atouts écologiques. Cette plante présente deux facettes, il est indispensable de les comprendre.

La fleur de chanvre ne perd rien de sa fleur, sa feuille, ses fibres et ses poussières tout se transforme. Le chanvre a une certaine capacité antifongique, donc il peut se passer d’herbicide. Donc, pour ce qui est médecine douce, il est un inflammatoire et neuroprotectrice par sa graine. En huile, avec 90 % d’acides gras polyinsaturé mérite la consommation que l’application sur la peau. Des chercheurs ont même réussi à produire une huile à partir de chanvre biologique sans THC, l’huile peut être consommée quotidiennement en tant que complément alimentaire.

L’engouement face aux médecines douces

Les médecines douces ont pris leur succès de la déshumanisation de la médecine moderne. Dans les hôpitaux, le docteur s’occupe de moins en moins des patients, les machines intrusives font les ponctions. Les médecines scientifiques restent efficaces, mais ils perdent leur humanité. Une autre raison de cet engouement est que les patients veulent échapper aux effets secondaires. Ensuite, il y a l’absence de remède efficace et que l’on aboutit le plus souvent à l’échec. L’engouement provient aussi du fait que les médecins manquent de temps, même lors d’une visite. Les patients se sentent non pris en charge et n’ont pas assez d’attention. Il est tout à fait légitime de vouloir plus de confort et de bien-être auprès des professionnels de la santé lorsque vous êtes malade. Quand le temps d’écoute diminue, mais que les symptômes persistent et les traitements sont lourds, il est évident que les patients optent pour autre chose.

Les idées divergent, d’autres s’inquiètent de leur inefficacité et de leur danger, tandis que d’autres les considèrent comme un issu pour la prévention contre les maladies chroniques et de la douleur. Nombreux sont maintenant les praticiens qui incluent la médecine douce et tant même dans le remboursement comme l’homéopathie.