Safran : l’épice qui rend heureux

Le safran est une épice au goût unique, connue pour être la plus chère au monde. C’est un aliment riche en vitamines et minéraux, et qui aide à combattre l’anxiété et le stress. En effet, les valeurs nutritionnelles du safran sont très importantes. Doté de nombreuses vertus thérapeutiques, le safran contribue à soigner plusieurs maladies. Nous vous expliquons à travers cet article tout ce qu’il faut savoir sur cette épice miraculeuse et pourquoi il faut l’ajouter à vos plats.

Qu’est-ce que le safran ?

Le safran appelé également « or rouge » est une épice employée surtout comme colorant. Il est extrait de la fleur de Crocus Sativus, de la famille des Iridacées. Cette fleur bleue mêlée de rouge et de pourpre possède des stigmates jaunes très développés et odorants. Il s’agit d’une plante vivace qu’on retrouve surtout dans le bassin méditerranéen de l’Europe. Elle fleurit essentiellement en octobre. Le safran est l’une des épices les plus coûteuses au monde. En effet, son extraction est difficile et nécessite une manipulation très rigoureuse. Une quantité énorme de fleurs est nécessaire pour extraire cette épice (environ 150 000 fleurs pour produire 1 kg de safran). Le premier pays producteur de safran est l’Iran, suivi de l’Inde, de la Grèce, du Maroc et de l’Espagne. On le récolte également en France, dans le Gâtinais et en Charentes, entre autres. Cette épice aux vertus multiples est très utilisée dans la cuisine méditerranéenne. Le safran est de couleur rouge et donne une coloration jaune aux plats. Habituellement, il a un goût amer. Sa teneur en fer, en magnésium et en manganèse est très importante. Le safran contient également des vitamines A, B6, B9, C et du bêta-carotène. 100 g de safran renferme environ 61,5 g de glucides, 5,85 g de lipides et 11,4 g de protéines. Cette même quantité apporte 352 kcal d’énergie, soit 1490 kJ.

Quelles sont les propriétés du safran ?

Le safran est doté de multiples vertus médicinales. C’est une épice qui stimule la digestion et aide à lutter contre les crampes d’estomac et les spasmes intestinaux. Le safran contribue à réguler l’appétit et réduit les envies de grignotage. Il constitue donc un véritable allié minceur. Le fer favorise le transport de l’oxygène dans nos différents organes et aide à la formation de l’hémoglobine, un composant essentiel des globules rouges. Le manganèse améliore l’absorption du fer et renforce les défenses immunitaires. Il agit contre le rhume, la toux et la grippe. Le magnésium contenu dans le safran lui confère ses vertus myorelaxantes, permettant de réduire les crampes et douleurs musculaires. Cet effet myorelaxant améliore également le sommeil. Les caroténoïdes ou bêta-carotènes sont des antioxydants naturels très puissants, qui aident à lutter contre le vieillissement cellulaire et à prévenir les maladies cancéreuses. Le safran inhibe la prolifération des cellules cancéreuses et dope le système immunitaire pour l’aider à éliminer les cellules indésirables. La vitamine B6 stimule la synthèse de l’insuline et joue un rôle primordial dans la prévention du diabète de type 2. Le safran prévient aussi les complications du diabète, notamment en limitant le risque de troubles cardio-vasculaires. La vitamine A protège les yeux des rayonnements nocifs de la lumière. Par ailleurs, cette épice contribue à réduire les effets secondaires de la consommation d’alcool. Le safranal, un des composants du safran, agit en tant qu’analgésique. Ainsi, cette épice est utilisée pour diminuer l’intensité des douleurs menstruelles et des lombalgies, mais également pour apaiser les douleurs de la pousse dentaire chez les bébés. Dans ce cas, vous pouvez le mélanger avec du miel et l’utiliser pour masser doucement les gencives de votre enfant. Elle améliore aussi la mémoire et l’apprentissage. Le safran est également un allié incontournable des sportifs puisqu’il favorise la récupération après les efforts physiques. En outre, des recherches scientifiques ont démontré l’efficacité du safran dans la réduction de l’inflammation cérébrale des patients atteints de sclérose en plaques. Il diminue la fréquence des poussées de cette maladie et les symptômes invalidants, tels que la faiblesse musculaire et les troubles de l’équilibre. Certaines études ont conclu que la progression de la maladie d’Alzheimer semblait ralentie grâce à cette épice magique.

Le safran et ses vertus antidépressives

Le safran est un excellent antidépresseur. Le magnésium présent en grande quantité dans l’or rouge est très bénéfique pour combattre le stress et l’anxiété. Il permet de retrouver rapidement l’équilibre émotionnel, l’apaisement et la sérénité. Le safran contient de la crocine, qui régule la chimie du système nerveux. Elle normalise le taux de sérotonine, qui est une hormone du bien-être et de la sérénité. D’ailleurs, de nombreuses études scientifiques ont démontré l’action de cette épice dans la régulation de l’humeur. Ses effets seraient proches de ceux du Prozac, une molécule antidépressive. Une naturopathe a même stipulé que la consommation quotidienne de safran à une certaine dose pendant près de six semaines permettrait de soigner une dépression d’intensité légère. Grâce à son effet sédatif, il permet de traiter les troubles sommeils qui sont souvent liés à un état dépressif. C’est aussi un excellent remède en cas de surmenage, de burnout et d’angoisse.

Comment consommer le safran ?

Le safran, malgré ses valeurs nutritionnelles intéressantes, est consommé en petites quantités et doit être associé à d’autres aliments pour couvrir nos besoins. Il a la propriété de révéler les saveurs des aliments qu’il accompagne. Lorsque vous cuisinez votre safran, ajoutez-le à mi-cuisson pour lui laisser le temps de développer ses saveurs. Utilisez le safran pour concocter une paëlla ou du risotto à la milanaise. Cette épice procure une coloration jaune à vos plats. Vous pouvez le cuisiner avec des poissons, des fruits de mer, du riz ou une salade de fruits. Il peut aussi être associé à d’autres épices, comme dans le ras el hanout, qui est un ingrédient du couscous. Dans certains pays, le safran est également utilisé comme parfum. En cas de dépression, on peut l’ajouter régulièrement dans nos plats. Vous pouvez le prendre avec un bon verre de lait chaud. Toujours pour lutter contre la dépression, consommer le safran sous forme de gélules ou de comprimés permet d’optimiser son efficacité. Pour réduire l’intensité des douleurs, on peut glisser un pistil dans une infusion à boire après le repas. Afin de renforcer l’effet anti-grignotage du safran, il est conseillé de boire une tisane au safran bio à l’heure du goûter. Pris sous forme de comprimés, le safran évite la détérioration de la vision centrale. Toutefois, une consommation excessive de cette épice est déconseillée chez les femmes enceintes car cela peut provoquer des contractions et donc une naissance prématurée du bébé. De même, il n’est pas recommandé chez les femmes allaitantes. Il faut également savoir que le safran peut devenir toxique à une certaine dose et est susceptible de provoquer des hallucinations.

Comment bien choisir le safran ?

Privilégiez le safran en filaments de 2 à 3 cm de long, plutôt que sa forme moulue. Lorsque vous choisissez votre safran, assurez-vous que son odeur soit proche du foin et que sa couleur soit rouge sombre. Il faut savoir que le safran jaune en poudre est, dans la majorité des cas, mélangé à des épices de moindre qualité. S’agissant d’une épice très coûteuse, il faut se méfier des produits vendus à bas prix. En effet, le safran fait partie des épices les plus contrefaites. En général, il a un goût amer légèrement terreux, mais peut aussi avoir un arrière-goût ferreux ou des notes mielleuses, selon le pays d’origine et la méthode d’extraction. Conservez le safran à l’abri de l’humidité et de la lumière. Placez-le dans un récipient hermétique pour éviter qu’il ne perde ses vertus et sa saveur.