Comment créer son propre jardin médicinal

Les plantes médicinales connaissent aujourd’hui un grand essor, et le nombre de personnes qui en ont recours ne cessent d’augmenter. Très rapidement, créer son propre jardin médicinal est devenu la tendance.

Les plantes pour se guérir

Utilisées il y a bien des années pour guérir certaines maladies et douleurs, les plantes sont réputées avoir des vertus multiples pour le bien-être et la santé. Les caractéristiques thérapeutiques des feuilles, bulbes, racines, graines, fruits ou encore des fleurs sont les bases de la phytothérapie et de l’homéopathie d’aujourd’hui. Si les tisanes sont les plus reconnues en matière de plantes médicinales, il existe une variété d’espèces différentes offertes par la nature. Et nombreux sont ceux qui se tournent à nouveau vers des méthodes plus naturelles pour se soigner, face aux effets secondaires des médicaments sur l’organisme.
La mode est alors de faire pousser sa propre pharmacie dans son jardin. Que ce soit sur une terrasse, dans son jardin, ou même sur le rebord de sa fenêtre, que vous ayez un grand ou petit espace, tout aménagement est possible pour des soins à portée de main et un meilleur bien-être.

Les plantes à usage multiples pour les petits espaces

Faites un petit inventaire de maladies fréquentes qui font souffrir votre famille (troubles digestifs, irritations de la peau, hypertension, maladies de systèmes respiratoires, anxiétés, etc.). Renseignez-vous par rapport à votre liste sur les plantes qui pourraient calmer les différents maux du quotidien pour déterminer les plantes médicinales que vous devez absolument faire pousser dans votre jardin, dans vos pots, ou dans une petite pépinière.
La détermination de leur emplacement est très importante étant donné que certaines plantes nécessitent plus d’espaces que d’autres.

Pour un espace réduit, privilégiez les plantes à usages multiples qui soignent de nombreux maux quotidiens. Les infusions qui connaissent toujours un franc succès pour le bien-être telles que la camomille, la menthe ou encore la sauge, etc. sont à privilégier.

Facile à planter sans besoin de trop de place et pratiques d’utilisation, vous n’aurez que des bienfaits en les faisant pousser chez vous.

La camomille à elle seule par exemple, possède de nombreuses vertus. Généralement sous forme d’infusion à prendre après chaque repas, ou d’huile essentielle : elle lutte contre les bactéries responsables des troubles digestifs, chez les femmes, elle apaise les douleurs des règles, elle calme les irritations de la peau, elle a des vertus antibactériennes pour lutter contre les maux de la gorge, elle aide même dans la lutte contre l’anxiété en versant quelques gouttes d’huile de camomille dans votre bain, etc.

La sauge, quant à elle, peut protéger vos dents du déchaussement par son utilisation en bain de bouche. Elle diminue les diverses irritations de la bouche comme les aphtes, calme les irritations de la gorge avec des gargarismes d’infusion de sauge, calme les problèmes de digestions et de ballonnements, atténue les inconforts de la ménopause chez les femmes (bouffées de chaleurs, augmentation du rythme cardiaque, etc.) et participe à la diminution des suées nocturnes pour un meilleur sommeil.

Les plantes aromatiques pour votre cuisine et votre bien-être

Les plantes aromatiques vous seront utiles, tant pour remonter le goût de vos plats, pour apporter une touche de fraîcheur par leurs senteurs, mais aussi pour les vertus thérapeutiques qu’elles vous apportent. Le thym par exemple parfumera vos plats culinaires et vous permettra de combattre le rhume. Planté à un endroit bien ensoleillé dans un sol sec, il est à la fois un antiseptique et un expectorant, il aide à dégager vos voies respiratoires. De plus, il peut tout à fait remplacer votre gazon pour u espace parfumé et visuellement agréable.

La mélisse, quant à elle, relèvera le goût de vos salades avec son goût citronné tout en luttant contre les troubles digestifs. Placez-là à mi-ombre, et ne vous étonnez pas s’il y a quelques abeilles qui volent autour car elle les attire.

Les plantes médicinales sont faciles à entretenir

Vous pouvez facilement les planter sur un petit espace dans votre pépinière, ou pourquoi pas, dans de jolis pots où les plantes annuelles se cultivent généralement. Pas besoin d’avoir des mains vertes pour qu’elles poussent, leur entretien n’est pas complexe.
Il vous suffit juste de :
– choisir le type de sol adapté à vos graines,
– bien aéré le sol que ce soit à la bêche ou au motoculteur avant toute semence de grains ou toutes transplantations de plantes
– de bien les arroser et d’ajouter une fois la plantation effectuée un peu de compost (de fumier de mouton ou de crevette), particulièrement pour les plantations en pot,
– Assurer que vos plantes soient bien exposées au soleil ou à mi-ombre, en fonction de leurs caractéristiques, excepté pour les plantes de sous-bois.
– désherber de temps en temps les vivaces qui poussent plus lentement que les annuelles comme la sauge, pour leur permettre de bien se développer dans de bonnes conditions,

Le climat de votre zone d’habitation joue également dans la pousse de vos plantes. Thym, romarin, échinacée, hysope ou encore achillée son idéal pour un climat sec tandis que la citronnelle, l’angélique ou la guimauve sont à privilégiées si vous vivez dans une zone humide.

L’organisation de votre jardin

Votre jardin médicinal doit être bien organisé, bien aménagé pour un rendu visuel esthétique et une accessibilité pratique.
Vous pouvez utiliser une plate-bande selon la forme que vous souhaitez : ronde, rectangulaire ou encore carrée pour vos assortiments de plantes médicinales. N’hésitez pas à utiliser deux plates-bandes pour mettre les plantes qui ont besoin de soleil dans l’une, et dans l’autre, les plantes des sous-bois ou mi-ombre. Ce qui permettra d’obtenir un jardin plus structuré, et facilitera vos récoltes.

– Le modèle géométrique pour les grands jardins
Si vous disposez d’un vaste espace, vous pouvez opter pour le traditionnel modèle géométrique qui consiste à faire ressortir un plan géométrique à partir de vos plates-bandes qui contiennent chacune une espèce végétale. Pour un rendu visuel agréable, libre à vous d’opter pour des cailloux, ou encore des sentiers pavés pour séparer vos plates-bandes, et même de les entourer d’autres plantes pour optimiser votre espace.
Généralement, les grandes plantes sont regroupées au milieu d’un grand jardin, suivies de plantes moyennes, jusqu’aux plus petites pour entourer joliment votre jardin.
Vous pouvez également adopter les plans en roue, en damier, etc. qui sont tout aussi adaptés aux grands qu’aux petits jardins.

– Pour les jardins à taille moyenne ou petite, optez pour le modèle en spirale.
Pour réunir le maximum de plantes de différentes espèces, la spirale est l’idéale. Rempli à la base par des cailloux ou des galets, et par-dessus par la terre de jardin, vous pouvez avoir facilement différentes propriétés de zones adaptées aux différentes exigences au développement des différentes plantes sur un petit espace.
Disposez vos plantes qui ont besoin de beaucoup de soleil comme la lavande ou le thym sur la partie supérieure, sur la base caractérisée par la partie humide, des plantes comme la menthe, et au milieu qui n’est ni trop sec ni trop humide, de la mélisse ou encore du carvi, etc.

Vous pouvez également jouer avec l’esthétique en plantant vos plantes médicinales aux côtés des différentes fleurs et légumes de votre jardin pour plus de style et d’originalité. Veillez cependant à toujours mettre les plus grandes à l’arrière-plan pour que les petites puissent bénéficier de leur dose de soleil journalier.

Trouver une boutique spécialisée en ligne en vente de propolis
Commander une pyramide équilibre et harmonie en ligne