Quels sont les vertus de la curcumine ?

Quels sont les vertus de la curcumine ?

Les bienfaits du curcuma sont reconnus en médecine ayurvédique et en médecine traditionnelle chinoise depuis l’Antiquité, mais aussi en médecine occidentale. Les scientifiques ont procédé à de nombreuses études, qui attestent ses pouvoirs prometteurs dans de nombreuses pathologies.

Le curcuma dans la pharmacopée

Le curcuma est une plante herbacée dont on utilise le rhyzome réduit en poudre. Il est la principale épice du curry et les pays d’Asie du Sud-Est en font une consommation importante. Or on constate dans ces régions que les taux de certaines maladies, par exemple le cancer ou la maladie d’Alzheimer, sont inférieurs jusqu’à dix fois à ceux des populations de pays qui n’en consomment pas.
Parmi les compléments alimentaires c’est certainement l’un des plus intéressants, qu’il est bon de prendre sous forme de cure ou d’utiliser comme condiment dans la cuisine.
On peut le trouver sous forme de gélule de curcuma pour un usage préventif ou pour traiter un problème.
Son principe actif est la curcumine, dont les vertus anti-oxydantes sont parmi les plus puissantes connues. Elle produit un effet anti-âge en ralentissant le vieillissement cellulaire. Elle constitue un véritable soin de beauté pour la peau, en éliminant l’acné et en adoucissant les démangeaisons de l’eczéma et du psoriasis. On peut l’utiliser en compresse pour soigner des plaies.
Elle protège des maladies cardio-vasculaires en fluidifiant le sang et en réduisant le mauvais cholestérol.
C’est un véritable gage de santé qui renforce l’organisme en luttant contre le stress.

Des effets puissants attestés

Par ailleurs c’est un anti inflammatoire naturel également très puissant. Elle est très efficace pour les problèmes articulaires, rhumatismes, arthrite, tendinites… Elle rétablit la souplesse, elle réduit la douleur et ralentit l’évolution de l’arthrose.
Pour cette même raison elle fait des merveilles pour les problèmes digestifs. Les brûlures d’estomac ne lui résistent pas, et elle peut guérir les gastrites et les dérèglements intestinaux : ballonnements, constipation ou diarrhée. Elle aide le foie dans ses fonctions.
Elle peut éliminer Helicobacter Pylori, la bactérie responsable de l’ulcère gastroduodénal et des cancers de l’estomac. D’une façon générale elle protège des cancers, du sein, des ovaires, du col de l’utérus et de la prostate… On note aussi des effets protecteurs contre le cancer du poumon, le cancer colorectal et celui du pancréas.
Elle diminue les effets secondaires en cas de traitement par radiothérapie ou chimiothérapie. Elle en augmente l’efficacité et stimule l’organisme dans ses propres défenses. Elle joue un rôle important à titre préventif comme curatif.

D’autres utilisations à venir

Le système nerveux également peut bénéficier des bienfaits du curcuma, et la dégradation cognitive apparaît ralentie dans la maladie d’Alzheimer. La curcumine stimule les cellules du système immunitaire qui détruisent les plaques responsables de la maladie.
On l’a étudiée dans le cas de leucémies et le diabète de type 2. Des recherches sont en cours car elle se montrerait efficace sous forme de collyre pour traiter le glaucome, cette dégénérescence du nerf optique qui débouche sur la cécité.
Le curcuma peut être pris en infusion chaque jour, dans des préparations avec du miel ou du lait végétal.
La curcumine est puissante, mais elle est en quantité minime dans le curcuma et le système digestif a du mal à l’assimiler. Sa biodisponibilité étant réduite, il fallait trouver une solution pour aider l’organisme à en recevoir les bienfaits. Comme elle est liposoluble, la réponse a été trouvée avec des molécules d’acides gras qui permettent de la mettre à disposition dans des quantités suffisantes, bien supérieures à des prises ordinaires. Novasol curcumin est le résultat de cette démarche qui en rend enfin la consommation simple et efficace. Présentée dans des gélules brevetées 100% végétales, elle est rapidement diffusée dans l’organisme pour y délivrer son potentiel thérapeutique.